Bonjour à tous,

Voici le dix-neuvième billet de mon feuilleton
.

Les musulmans ne sont pas des bébés phoques

De notre déni considéré comme l’un des beaux-arts

http://andreversaille.blog.lemonde.fr

.

19. Une manifestation pétainiste ?

.

Dans son livre Qui est Charlie ?, Emmanuel Todd déduit l’idéologie des manifestants du 11 janvier de la cartographie de ces rassemblements. Selon ses analyses, les régions où elles furent les plus importantes étaient en général celles qui votaient traditionnellement pour la droite catholique, et qui sous l’Occupation s’étaient montrées pétainistes. La question des origines étant déterminante, selon Todd, celui-ci en conclut que ces démonstrations étaient de fait islamophobes et racistes, et même, de manière sous-jacente, antisémites.

Ce déterminisme dû à l’histoire est bizarre (surtout lorsque l’on se souvient du vote, en 2015, en faveur du mariage homosexuel par une Irlande baignée dans son catholicisme ancestral). Les individus subissent-ils une telle prégnance de leurs origines ? Les rencontres, les lectures, les voyages, la télévision, rien de tout ça ne les libère de leurs ancêtres ? À l’heure où des sociologues « progressistes » s’échinent à tenter de nous prouver que « la culture, ça n’existe pas », voilà qu’un démographe cartographe nous dit que tout s’explique par la culture des origines.

Racistes ? Islamophobes ? Quelque quatre millions de manifestants dans un rassemblement bon enfant, et pas un seul casseur ; pas une vitrine de brisée ; pas un seul cri hostile aux musulmans ou aux Arabes. Habituellement, les manifestants français n’ont pas l’hostilité discrète. Il n’est que de se souvenir de certains cortèges anti-israéliens pendant la guerre de Gaza à l’été 2014 : ce n’était seulement Israël qui était violemment conspué, c’étaient les Juifs, en tant que Juifs – et avec quelle haine ! Combien de « Juif, fous-le camp ! » n’a-t-on pas entendu dans ces cortèges ? Et six mois plus tard, les mêmes racistes et « antisémites sous-jacents » seraient restés d’une sobriété absolue ?

Il est néanmoins probable que cette manifestation fut regardée comme « islamophobe » par nombre de musulmans qui, du coup, se sont sans doute sentis marginalisés, relégués.
(…)
Voyaient-ils, dans cette manifestation une France des classes moyennes et supérieures, la « république d’exclusion » dénoncée par Emmanuel Todd, dont ils se sentaient victimes ?
(…)
Charlie hebdo n’est nullement antimusulmans, mais globalement antireligieux : les très nombreuses caricatures anticatholiques le prouvent à suffisance[4]. Cet anticléricalisme, rappelle Tahar Ben Jelloun, fait partie de la culture française : « En France, la liberté d’expression est une liberté fondamentale. Cela remonte à loin, à Rabelais, à Voltaire, à Zola, etc. C’est une tradition qui caractérise ce pays. Les journaux satiriques ne datent pas d’hier Et ils se sont toujours moqués des religions. Charlie hebdo a fait des dizaines de couvertures se moquant tantôt du pape, tantôt des rabbins, mais c’est cela, la liberté[5]. »

Il n’empêche, beaucoup de musulmans… Lire la suite

.

Rappel des précédents billets :

1. De notre irrépressible besoin de rallier le parti des idiots utiles
2. « Non seulement nous avions tort, mais c’étaient nos adversaires qui avaient raison. »
3. Dieu que l’émancipation était belle au temps des colonies !
4. De la gueule de bois des décolonisés
5. De la dictature sans faille : une nécessité patriotique
6. De la guerre d’Algérie, à l’origine de notre engagement tiers-mondiste
7.Du facteur religieux du FNL, une ignorance du monde intellectuel progressiste
8. Démocratie ! Laïcité ! Des discours à l’usage des Occidentaux
9. « Personne ne voulait savoir la torture et l’absence totale de démocratie »
10. De notre posture de dominants repentis
11. De l’esclavage condamné ou ignoré selon l’identité des esclavagistes
12. De la colonisation arabe-musulmane, un fait historique mal connu en Occident
13. Un syndrome colonial ?
14. Du retour inattendu de la tyrannie religieuse
15. Sommes-nous en guerre contre le terrorisme islamiste ?.
16. Si nous sommes en guerre est-elle de religion ?
17. De l’illusion de croire que l’on choisit ses ennemis
18. Allahuakbar Charlie !

.

Titres des prochains billets :

Vendredi 31 mars : 20. Je suis Charlie versus Je ne suis pas Charlie
Lundi 3 avril : 21. L’héritage de Voltaire et de ce que nous n’en avons pas fait
Mardi 4 avril : 22. De la religion utilisée comme idéologie

.

Merci pour vos lectures, et surtout n’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos critiques sur la page même des billets afin de susciter le débat !
(Cliquer sur le petit phylactère à la droite du titre du billet).

.

André Versaille

www.andreversaille.com

© André Versaille — 2017

© André Versaille — 2017