Bonjour à tous,

Voici le seizième billet de mon feuilleton
.

Les musulmans ne sont pas des bébés phoques

De notre déni considéré comme l’un des beaux-arts

http://andreversaille.blog.lemonde.fr

.

16. Si nous sommes en guerre, est-elle de religion ?

(…)
À supposer que nous nous résolvions à admettre que, oui, nous sommes en guerre contre les terroristes islamistes, nous ne sommes toujours pas prêts à entendre que celle-ci soit religieuse. Les djihadistes n’arrêtent pas d’invoquer le Coran comme inspiration de leurs tueries qu’ils signent systématiquement du cri d’Allahuakbar !, et nous nous obstinons à ne pas l’entendre. Étonnante surdité de notre part, nous qui nous prétendons à l’écoute de l’Autre.
(…)
Notre vision sécularisée, corrélée à notre paresse d’esprit, nous empêche de prendre la mesure de ce phénomène qui continue d’inonder le reste de la planète. Une paresse qui nous interdit de penser que le religieux puisse être le moteur d’actions monstrueuses. Et comme nous voulons absolument tenir le Coran pour un message de paix, nous avons décidé que la religion n’était qu’un prétexte ou un leurre, que la motivation réelle de ce terrorisme ne pouvait être que d’ordre socio-économique.
Quant aux attentats commis en France, des sociologues « progressistes » n’arrêtent pas de nous répéter que ces exactions ne sont que le produit de la misère, du chômage, de l’exclusion, du racisme, de l’humiliation, dues à la politique des autorités du pays qui pousse des misérables au désespoir[3]. Cent raisons invoquées, sauf la religion.

Et pour ce qui est de la vague islamiste qui bouleverse le monde musulman, la religion n’y aurait rien à voir non plus. Elle ne serait, elle aussi, que la gigantesque révolte d’une population dominée par un Occident oppresseur.
(…)
Nous avons beau clamer que la lutte contre ce terrorisme (dont nous nous échinons à taire le caractère islamiste) n’est en rien une guerre de religion, les messages de Ben Laden et de ses émules n’ont pas manqué pas de répéter le contraire. Bien moins complexés et pusillanimes que nous, les islamistes (il faut porter ceci à leur crédit) n’hésitent pas à assumer leurs actes et leurs motivations : ils n’ont de cesse de proclamer que c’est bien au nom de l’islam qu’ils font la guerre aux infidèles, au grand Satan, les États-Unis, pour commencer, puis au petit Satan, entendez la France ou « l’entité sioniste ».

Cela ne date pas d’hier. Voici la « Déclaration du Front islamique international pour le djihad contre les juifs et les croisés » que le journal arabe Al-Quds al-‘Arabi, publia le 23 février 1998 à Londres, texte qui lui était parvenu par fax et portait la signature de Oussama Ben Laden et de plusieurs chefs d’organisation djihadistes, en Égypte, au Pakistan et au Bangladesh : « Depuis plus de sept ans, les États-Unis occupent les terres des musulmans, notamment leur territoire le plus sacré, l’Arabie, pillant ses richesses, tenant ses dirigeants en sujétion, humiliant ses habitants, menaçant les pays limitrophes et se servant de barrages qu’ils ont établis dans la péninsule comme tremplin pour attaquer les peuples musulmans voisins. […] Dans ces guerres, les objectifs des Américains sont d’abord religieux et économiques ; cependant, ils servent aussi au minuscule État des juifs, dans la mesure où ils… Lire la suite

Rappel des précédents billets :
.
1. De notre irrépressible besoin de rallier le parti des idiots utiles
2. « Non seulement nous avions tort, mais c’étaient nos adversaires qui avaient raison. »
3. Dieu que l’émancipation était belle au temps des colonies !
4. De la gueule de bois des décolonisés
5. De la dictature sans faille : une nécessité patriotique
6. De la guerre d’Algérie, à l’origine de notre engagement tiers-mondiste
7.Du facteur religieux du FNL, une ignorance du monde intellectuel progressiste
8. Démocratie ! Laïcité ! Des discours à l’usage des Occidentaux
9. « Personne ne voulait savoir la torture et l’absence totale de démocratie »
10. De notre posture de dominants repentis
11. De l’esclavage condamné ou ignoré selon l’identité des esclavagistes
12. De la colonisation arabe-musulmane, un fait historique mal connu en Occident
13. Un syndrome colonial ?
14. Du retour inattendu de la tyrannie religieuse
15. Sommes-nous en guerre contre le terrorisme islamiste ?.

Titres des prochains billets :
.

Mardi 28 mars : 17. De l’illusion de croire que l’on choisit ses ennemis
Mercredi 29 mars : 18. Allahuakbar Charlie !
Jeudi 30 mars : 19. Une manifestation pétainiste ?
.

Merci pour vos lectures, et surtout n’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos critiques sur la page même des billets afin de susciter le débat !
(Cliquer sur le petit phylactère à la droite du titre du billet).

.

André Versaille

www.andreversaille.com

© André Versaille — 2017